Je me souviens avoir lu dans mon enfance un livre de Marie-Aude Murail s'intitulant "le hollandais sans peine" (* d'où le nom de ce post). Ce titre m'est tout de suite revenu à l'esprit lorsque j'ai ouvert le pdf que m'a envoyé Emeriane de mon canard à Roulettes lors d'un échange de patrons. Lors de cet échange j'ai été bien chanceuse car contre le patron de Beltsy de C'est Dimanche, j'ai reçu non pas un, non pas deux, mais trois patrons ... Deux en hollandais : Jacob de VanKaoten (qui était l'objet de tous mes rêves depuis son post le 20 avril 2012), et la robe Antoinette également de VanKaoten et pour faire plus simple un en anglais : un sweet shirt "Urban Unisex Hoodie" de Heidi and Finn. 

Tout ça pour dire que je me suis mise à repenser à ce livre pour enfant dans lequel un père emmène sa famille en vacances dans un camping allemand dans l'espoir que son fils se fasse des amis étrangers et apprenne une nouvelle langue. Mais c'était sans compter sans la malice des enfants qui se sont appris mutuellement des langues complètement tirées de leurs imaginations. C'était une histoire pleine d'humour (en tout cas dans mon souvenir). Il faut croire que Google Traduction partage un petit peu cet humour et cette manière d'aborder le hollandais car lorsque j'ai décidé de faire appel à ses services pour traduire le patron du pantalon Jacob j'ai eu quelques surprises dont voici quelques exemples : 

  • "Épinglez et cousez les fléchettes, selon les inscriptions sur les pattes de derrière" (ok là je comprends encore ce que l'on attend de moi) 
  • "Croix Aden pour se défouler garçons étouffer la fermeté 2 temps et avec un petit zigzag" (là je suis un peu plus sceptique) 
  • "Surpiquer maintenant que la mouche ou à glissière dans les pattes de devant" (euh, pour la mouche je ne sais pas) 

Heureusement que ce patron est accompagné de moultes photos nous aidant à mieux comprendre la traduction de google et finalement à s'en sortir assez facilement. 

Le patron propose différentes versions du pantalon : avec et sans braguette, et les ceintures qui vont avec. Perso pour une première j'ai choisi l'option la plus simple : sans braguette. J'ai pris la taille 104 pour ma fille qui fait environ 1m et a gardé ses rondeurs de bébé. 

DSC07278

Le jean vient du magasin la maison d'ursule à côté de chez moi, le biais des poches m'a été offert par ma copine Sophie (oui toujours la même, voir ici et ici).  Pour la petite histoire, il faut savoir que lors du dernier essayage avant de coudre les ourlets, miss A. m'a demandé de mettre le même biais au bas des jambes. Bon entre nous ce n'était pas du tout dans mon idée et en plus je n'avais pas assez de biais, donc je n'ai pas suivi sa demande. Je ne vous raconte pas sa déception lorsque qu'elle s'est rendue compte au final que le biais n'y était pas. Heureusement le pantalon lui plaît quand même. 

DSC07281

J'ai beaucoup aimé le détail de l'élastique réglable comme dans les vêtements du commerce, je trouve que c'est la grande frime (oui je sais un rien me fait plaisir) 

DSC07282

Nous avons pu profiter d'un rayon de soleil pour faire quelques photos sur pied 

 

 

DSC07283

Le pull a été fait par sa grand mère adoptive j'ai nommée "Mamie R". Comme si cela ne suffisait pas à cette petite d'avoir deux mamies, une belle-mamie, et deux arrières grand-mères, il lui en fallait une d'adoption (la mère d'un ami) qui en plus lui envoie régulièrement des colis avec de jolis pulls. 

DSC07287

Le pantalon a passé le crash-test d'une journée au centre aéré et d'un lavage en machine à laver, le voilà prêt pour la guerre, euh non pour la cour de récréation (mais pour l'instant il peut encore profiter du repos du juste pendant la dernière semaine de vacances)

Et pour finir une photo vu de dos, car les plis sont aussi sur les "pattes postérieures" (oui toujours google traduction) et c'est vraiment chouette : 

 

DSC07285

Pour finir je tiens encore à dire merci à Emeriane pour cet échange qui m'a fait plaisir et qui m'a permis d'avoir ce superbe patron.